• Actions du 22/10

    -350 personnes, une majorité de lycéens de Ravel rejoints par des grévistes de St Jean de Luz (principalement de la CGT) ont manifesté dans les rues de la ville avant de faire un sit in.

     

    - 200 personnes ont bloqué le centre de frêt de Mouguerre (militants de la CGT, de Lab et autres).

    - Une cinquantaine de personnes (à l'appel de l'Ag Interpro et d'Oldartu) on bloqué la frontière, de 12 h à 16 h provoquant des bouchons jusqu'à Donosti, avant de se faire expulser par la police et de faire une opération escargot sur l'A63.

    Lundi 25

    Ag Interpro à 9 h et 18 h à Bayonne. AG sur les lieux de travail. Continuons à multiplier les Assemblées Générales souveraines partout où c'est possible.

    L'intersyndicale doit annoncer de nouvelles journées de mobilisations hexagonales pour mardi 26, Jeudi 28 et le 6 novembre. Plus que jamais, c'est la grève générale qu'il faut décréter pour faire plier le gouvernement, alors que le Sénat vient de voter cette contre-réforme.

    Alors qu'il y a de plus en plus de monde mobilisé à chaque fois, médias at gouvernement annoncent la fin du mouvement. Il n'en est rien. Le déblocage des stocks à cousp de matraques dans les dépots de carburants ne règle rien. Les salariés sont toujours en grève et ne produisent plus de carburant, alors que les actions ne cessent de se multipier partout.

    La bataille continue, on lache rien jusqu'au retrait total ! Paralysons l'économie ! Blocus jusqu'au retrait total !


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :